Colombie fin

Le désert de la Tatacoa

Changement radical, même si ce n’est pas un vrai désert mais plutôt une foret sêche tropicale, ça des airs de far west. D’ailleurs pour vivre pleinement l’évènement nous avons une fois de plus chevauché de fiers caballos! C’est un endroit idéal car il y en a beaucoup à louer et qu’ils se louent aussi facilement que des vélos, c’est-à-dire vous les prenez, partez et revenez quand vous voulez après une balade complètement libre dans le désert, bref on s’est régalé !!! Pour ne rien gâcher  l’heure de cheval est à 3.50€. Il ne faut quand même pas que ce soit votre première fois, certains sont bien dynamiques.
Qui dit désert dis aussi ciel étoilés. Notre bivouac étant en face de l’observatoire, nous y suivrons une conférence bien intéressante. Nous avons pu découvrir Jupiter, Venus, Orion et d’autres encore à travers de vrais  télescopes. Le professeur qui est un vrai passionné ne tarissait pas d’histoires sur tous ces astres. Ce passage à la Tatacoa nous a fait une fois de plus découvrir un autre visage de la Colombie non sans rappeler un peu le grand Ouest Américain. Nous allons encore reprendre de l’altitude en allant vers Tierradentro.

Tierradentro

C’est la curiosité qui nous pousse à aller à Tierradentro qui se trouve nichée au milieu des montagnes et qui n’est accessible que par une très mauvaise piste (dans notre top 5). Là-bas, se trouve un site archéologique unique par l’importance et le nombre de tombes souterraines (hypogés). Ces hypogés  sont taillée dans du tuf (pierres volcaniques). On y descend par un escalier  de 4 à 6 mètres de profondeur jusqu’à l’entrée de la chambre. Cette chambre contient des niches joliment décorées aux couleurs orange, noir, rouge et blanc. Pour accéder à ces tombes vous devez d’abord faire de belles balades en pleines nature en passant par les cultures de café et de bananiers. Cette zone habitée par les indigènes Paece est très sauvage et reculée mais les gens y sont aussi accueillants qu’ailleurs.
On repart vers l’Ouest pour Popayan, Ce n’est que 100km nous sépare mais la piste, encore plus mauvaise qu’à l’aller nous demandera 6h de concentration. Heureusement, la vue est magnifique.

Les Hypogés:

Les niches:

Les bananeraies et les champs de café:

Balade dans un paysage magnifique, sous la pluie!

Popayan

Voilà notre dernière ville coloniale avant de passer en Equateur. Après un peu de tourisme nous trouverons enfin la boutique qui nous fabriquera la suite de nos autocollants pour la déco de notre camion. Les colombiens se demandaient pourquoi leur pays n’y était pas inscrit ! C’est fait.
Au passage nous y ajouterons quelques animaux pour nous accompagner. La veille de partir nous avons rencontré Laurence et Lio avec qui nous avons passé une très bonne soirée et espérons les revoir. En route pour Pasto. L’Equateur ne sera plus très loin…
Un dernier petit tour par Las Lajas pour admirer cet étrange château et nous voici à la frontière.