Sa Pa et Dien Bien Phu

Sa Pa

bus Sa Pa
Pour nous rendre dans cette région du nord ouest, pas très loin de la Chine et du Laos, nous faisons notre baptême de sleeping bus. Il s'agit d'un bus tout ce qu'il y a de plus normal sauf que les fauteuils sont remplacés par des couchettes. C'est super confortable pour voyager et assez peu cher (10$us pour 6h de route).
Sa Pa

Arrivés à Sa Pa, nous sommes littéralement assaillis par des femmes des minorités ethniques de la région afin de nous guider dans les treks. Nous finirons par en choisir une, enfin c'est plutôt elle qui nous a choisi et le rendez-vous est pris le lendemain matin. Pour l'heure c'est visite de la ville et recherche d'un coiffeur pour Thomas.

Cette région sera encore un dépaysement car ici vivent beaucoup de minorités ethniques dans un décor fabuleux. Chacune de ces ethnies vit pacifiquement et chacune possède sa langue et ses coutumes. Beaucoup ne parlent même pas le vietnamien, à quoi bon, ces peuples sont délaissés du gouvernement, il préfèrent donc apprendre l'anglais pour travailler du tourisme. C'est donc avec Mama Zou et sa fille de trente ans que nous ferons une petite balade autour du village de Ta Van à travers les rizières et les forêts de bambous. Par chance, il fait à peu près beau et le soleil fera son apparition au moment du repas que nous prendrons dans son village

Ta Van
Mama Zou à gauche et sa fille Sousou à droite
Ta Van
Leurs amies

Notre court séjour ici se termine et nous prenons la direction de Dien Bien Phu, ou plutôt nous essayons car nous apprenons que le bus-couchettes part à 7h00 et il est 7h30 : mince !! Nous expérimenterons les minibus et là, le confort est tout autre. On est serré et pas moyen d'incliner le fauteuil. Ce qui nous sauve, c'est le décor que nous traversonsLe soir venu, nous prendrons place dans notre homestay, sorte de logement pas vraiment chez l'habitant mais pas l'hôtel non plus. Ce qui est sûr c'est que c'est très sommaire et que nous aurons la visite des souris pendant la nuit. C'est pas grave, c'est authentique et de toute façon, il n'y a pas autre chose dans ce village entouré de rizières.
Il a plu toute la nuit et au matin, nous attendait tout naturellement: le brouillard. Pas de chance pour cette deuxième journée pendant laquelle nous devions louer des moto bike car il pleut un petit crachin qui n'est pas sans rappeler la Normandie ou la Bretagne.

Coucou
Allez, sur les trottoirs!!
Notre chambre à Sa Pa
Et maintenant celle de Tha Van!!
Heures d'école!
Comme on est sage, non?
Tout est bon dans le cochon!
Objectif: ne pas tomber!
Charlie en plein match avec ses amis
la choupinette!
Celui qui gagne paie l'apéro!
Tchin! Il a perdu ;o) (alcool de riz)

Dien Bien Fu

Dien bien

Voilà un nom tristement célèbre mais qui n'a malheureusement pas grand chose à offrir, sinon un ville assez peu touristique. Charlie a donc « subi » les pinçages de joues et les touchés de cheveux et de peaux, surtout dans le marché. Sans oublier les séances photo, trop rigolo. Ce sera tout pour Dien Bien et direction Hanoî et la Baie d'Halong.

Dien bien
Charlie au marché
Dien bien
Allez! On grimpe!
Dien bien
Après 340 marches, on y est!
Dien bien
Après l' Espagnol, l' Anglais. Hè oué! je bosse moi!
Dien bien
Le gavage à la main, de canard au marché....
Dien bien
Chuuuuttt....
Dien bien
Charlie la star!