Sucre

  • Totora

Notre prochaine étape sera Sucre mais d’ici là, la route va être longue. En Bolivie et plus qu’ailleurs depuis le début du voyage, il est impossible de prévoir un temps de parcours car même les routes principales peuvent être des pistes. Pour mieux s’en rendre compte, imaginez que le Paris-Lyon où Paris-Marseille ait des portions de 50 km de pistes ! A mi-parcours, le temps d’une pause déjeuner dans un  petit village, nous tombons sur une famille Française bien sympathiques : Céline, Gilles et leur pitchoune Sarah. Une discussion en entrainant une autre ce n’est que deux jours plus tard que nous reprendrons notre route et eux la leur.
 Notre prochaine étape sera Sucre mais d’ici là, la route va être longue.

marché de Totora
Céline, Gilles et Sarah pause resto au marché de Totora
marché de Totora
Au parc pour enfants
marché de Totora
Elle est pas belle la vie!
Sucre

Nous y voilà enfin, nous découvrons une ville agréable. Nous sommes dans un micro-camping en plein centre-ville. Pour la première fois, les gens ici paraissent plus éduqués, on y entend beaucoup de klaxon et les rues sont propres avec des poubelles ! Nous brûlons d’impatience d’aller à l’ Alliance Française pour récupérer notre colis mais là, douche froide, nous apprenons que la ville de Potosi est bloquée par les mineurs. Le colis est donc bloqué à La Paz jusqu’à nouvel ordre. Nous sommes, nous aussi bloqué car Uyuni, notre prochaine destination, nous oblige à passer par Potosi. Heureusement nous sommes à Sucre et nous avons de quoi nous occuper entre tourisme, réparations du camion et détente. Après une semaine, tout est à peu près fait, sauf que la route d'Uyuni est toujours bloquée et notre colis avec. En 2010, les mineurs avaient bloqué Potosi pendant 19 jours…nous croisons les doigts.

Dans Sucre
Notre bivouac et nos amis voyageurs Karine, Yolanda et Carlos
  • marché de Tarabuco
  • Marché de Tarabuco
Le marché de Tarabuco

 Pour patienter encore un peu, nous décidons d’aller visiter les villages de Jalq'a en compagnie de nos amis voyageurs espagnols Yolanda et Carlos. Ces petits villages sont seulement à une quarantaine de kilomètres de Sucre, mais sont isolés derrières des montagnes de toutes beautés. Nous passerons par les villages décrits par notre guide en espérant visiter les ateliers de tissages de grandes réputations mais nous visiterons plutôt des villages fantômes et ne verrons pas l’ombre d’un tissus. Ce n’est pas grave, nous avons pu nous en mettre plein les yeux dans l’une des plus belle enclave de Bolivie. En chemin, nous apprenons qu’une route est possible pour aller au Salar en évitant Potosi. Après deux autres jours deux routes nous voilà à Uyuni. 

Paysages de la route pour Jalq'a
Paysages de la route pour Jalq'a
Une photo de groupe au petit dej' ça change non?