Argentine, nous revoilà!

Entrée en Argentine et Mendoza

C’est un froid polaire qui nous accueille en Argentine, il faut dire que nous sommes dans la montagne enneigée. Cela ne va pas durer nous redescendons vers Mendoza. Nous avions prévus quelques excursions depuis cette ville, mais Sandra ayant la jauge de stress au taquet, (à cause des dates du bateau) nous filons tout droit vers la péninsule de Valdes. Comme prévu, la route est longue et ennuyeuse. C’est 1500km qu’il nous faut parcourir pour rejoindre la péninsule et ses fameuses baleines…..
Pour nous finalement, Mendoza, ne sera pas une étape mais juste un arrêt ou nous déposons nos amis les auto-stoppeurs et où nous faisons des pesos chilien blue. Et oui nous ne le savions pas mais ça se fait, donc ceux qui viennent du Chili vers l’Argentine et qui sont à court de dollar prenez des pesos Chilien, ça marche aussi.


La Péninsule de Valdes

Ça y est nous venons de passer le check-point et nous nous acquittons du droit de réserve, espérons que les baleines soient au rdv. Normalement c’est la bonne période. Le suspense a été de courte durée puisque le mirador situé en haut de la ville nous permet d’assister à notre premier spectacle de baleines, de loin c’est vrai, mais au moins nous savons qu’elles sont là. Nous découvrons le seul village de la péninsule et effectivement en dehors des agences d’excursions et des centaines de touristes se baladant vêtues de gilets de sauvetage dans la rue, il n’y a pas grand-chose. Nous faisons le tour des différents miradors autour du village jumelle et appareil photo dans les mains et c’est parti ! Nous sommes comme trois gosses allant au zoo pour la première fois. 

Il y a des oiseaux, des colonies de lions de mer bien bruyantes mais soyons honnêtes ce sont les baleines qui attirent notre attention. Depuis le temps qu’on voulait les voir ! Bon il y a des baleines et aussi pleins de bateaux qui viennent voir les baleines. On se dit qu’on va laisser passer le mauvais temps et que nous ferons nous aussi notre petit tour plus tard. En attendant nous partons visiter la péninsule, c’est de la piste mais ça roule très bien, même pas de poussière. Là, nous découvrons les éléphants de mer, les nandus (autruches) des tas d’oiseaux, les maras et surtout les petits pinguinos. Tout ça valait bien la peine de faire ce long chemin, nous ne sommes pas déçus mais le meilleur était encore à venir. 
Nous changeons de bivouac et allons sur la playa Rodilla à 25 mins du village. Nous ne sommes pas seul, il y a déjà 4 CC sur les lieux, il doit bien y avoir une raison. En effet, un des camping-cariste nous dit qu’ici nous pouvons voir les baleines de près. Nous décidons d’attaquer une petite balade et là, truc de fou : On entend un bruit d’évent qui semble tout près, nous courrons comme des mômes le sol glissant pour découvrir deux baleines en train de roucouler à quelques mètres du bord. Ça y est nous sommes exaucés.  Nous les suivons sur le bord pendant de longs moments, quelle sensation étrange et magique d’être en compagnie de ces énormes bêtes dans des moments très intimes. Sur le chemin du retour, nous en croisons encore plein d’autres et nous comprenons que cela doit être la balade des amoureux. Dans ces conditions, nous abandonnons bien vite l’idée d’aller les voir en bateau. A cet endroit, elles ne sont que pour nous (égoïste!). 

Waouh!

Bonus

Elle est là! tout prés

c'est son petit nez!

Et de deux!

Il ne nous manque plus qu’une seule chose à ce moment, c’est une combinaison intégrale 7 mm pour les observer avec nos masques et tubas, la température ne dépassant pas les 10 /11°C. C’est en allant voir une agence de plongée que nous apprenons que c’est une activité interdite. Les bateaux à moteur oui, les nageurs non, allez donc comprendre ! Pas grave, nous sommes quand même aux anges. Le soir, nous en apprendrons un peu plus sur les baleines avec Jami pour clore cette première journée avec elles. Le spectacle n’était pas encore terminé, elles étaient encore là, tout près de nous et toute la nuit nous avons été bercé par les souffles (une respiration dans un tuba) et les coups de queue des baleines, magique ! Ce sont nos voisins bruyants préféré !

Pour d'autres photos c'est par ici!

serba cane