Machu Picchu

Ça commence en Camping-car...

Ce site a toujours été un mystère pour nous, tout le monde y va mais par des moyens différents nous allons vous donner notre carnet de route depuis Cusco ou nous avons acheté nos billets (INC à côté de la place des armes). Tarif pour l’entrée+l’ascension de la montagne Machu Picchu : 105€. Ouf !!! Ici le résumé pour les voyageurs
Nous avons décidé d’aller le plus loin possible avec notre camping-car c’est-à-dire jusqu’à Santa Térésa. Comme les billets sont datés nous ferons la Vallée Sacrée au retour. Prévoyez une bonne journée de route de Cusco à Santa Térésa. La route qui passe par Urubamba, Ollantaytambo et Santa Maria est propre. En revanche, les 22 derniers kilomètres de Santa Maria à  Santa Térésa se font sur une piste à flanc de montagne avec franchissement de quelques rios et d’un pont à l’allure fragile mais qui a supporté nos 4T500. Nous atterrissons comme quasiment tout le monde au camping INCA TOUR à 10 soles la nuit (bon plan).

...Ça continue à pied.

Nous savons qu’il faut nous rendre à hydroéléctrica en taxi, nous en trouverons un (5 soles par pers). Nous passons un check point pour un contrôle des passeports, puis nous arrivons à hydroéléctrica et son fameux chemin de fer. La balade commence pour 11 km, oui nous choisissons l’option marche car la aussi les tarifs explosent si nous prenons le train. Sur le chemin, nous ferons la connaissance de Céline, Stéphane et Elisa. 3 heures après nous arrivons à Agua Calientes. Objectif trouver un hôtel. Là, il y en a pour tous les gôuts, de 40 soles la chambre matrimoniale à plus de 100 $. Pour nous lever à 5 heures du matin, nous avons choisi la solution « modeste ». Nous ferons le choix de monter le Machu Picchu en bus et de redescendre à pieds. (Prix des billets accrochez-vous ! 12$ par adulte et 8$ par enfant -12 ans pour 25 mins de montée !

C'est parti!!

GO ! Rdv au bus à 6h, 10 mins de queue et c’est parti pour 25 min de montée, contents d’être encore au chaud, les yeux collés aux carreaux du bus. Nous avions le bus numéro 18, c’est-à-dire qu’il y en avait 17 devant nous. A 40-50 personnes par bus, imaginez la foule là-haut. Pour être tranquilles, nous commencerons par l’ascension de la montagne Machu Picchu. Effectivement, à l’ouverture du checkpoint, nous ne sommes que 6. Il y a tout de suite moins de monde pour 1h30 de montée (marches) avec un dénivelé de 500 mètres. Nous rencontrerons deux jeunes suisses, David et Laurène et deux jeunes Canadiennes. Charlie à fait une moitié de parcours avec eux. Les jeunes avec les jeunes, bizarrement là, il n’était pas fatigué par rapport à ses parents. Quel vue magnifique ! Nous regrettions le Waina mais la montagne du Machu Picchu nous en met plein la vue avec des panoramas splendides tout au long de la montée. Une petite pause là-haut avec quelques barres de céréales, un silence et une vue à couper le souffle. L’heure est venue de redescendre et là, commence notre calvaire. Les douleurs de genoux de Thomas se réveillent à droite et naissent à gauche, La douleur de la cheville gauche de Sandra la chatouille et Charlie galope toujours.
Une fois la montagne redescendue, nous visitons le site. Etonnamment nous n’avons pas l’impression de foule, il y a du monde mais le site est tellement grand qu’il nous arrive même d’être seul à certains endroits. L’endroit est magnifique et parfaitement entretenu. On imagine la joie de ceux qui ont découvert le site enfoui il y a un peu plus d’un siècle.
La redescente vers Aguas Calientes puis Hydroelectrica se fera à pied. Il y avait longtemps que nous n’avions marché comme ça. Nous arrivons au camping heureux de pouvoir s’asseoir et se reposer. Notre seule crainte maintenant, les courbatures à venir. Nous ne serons pas déçus sur ce point. Pas grave, c’était l’échauffement pour la rando à venir dans le canyon de Colca.
Pour nous remettre une peu, nous sommes allés aux thermes de Santa Térésa le lendemain, un vrai bonheur, des eaux chaudes pour nos courbatures. mmmh!!

Ça grimpe sévère!!
Le Machu et le Waina vus de la Montagne.

Bilan

Il serait dommage voir impensable de passer au Pérou sans visiter le site du Machu Picchu. Par contre, il vous faudra casser un peu la tirelire. Nous avons fait le choix du parcours économique (pas de train, le bus en aller simple, hôtel modeste, …) il nous en aura coûté quand même environ 240€ à trois. Pour ceux qui voudraient profiter du charme du train (comptez 120€ A-R/pers depuis Ollantaytambo), de la navette pour monter et descendre et d’un hôtel sympa, là, il ne restera que des miettes de la tirelire !!! En tout cas, allez quand même le visiter car un jour, il ne sera plus possible d’y monter, seulement de le voir de loin.

Pour la 4 ème fois du voyage, nous croisons le chemin de Mat et Sarah! Dingue!!
Après la balade, apéro au chaud avec Céline et Stéphane.

La vallée sacrée

En ayant fait le Machu Picchu en premier, nous en reviendrons remplis de courbatures, nous n’aurons pas le courage de visiter tous les sites de la Vallée Sacrée. Seules les Salineras nous feront redescendre et monter des marches. Nous avons également arpenté le marché de Pisac, riche en artisanat. Pour autant, Thomas n’a toujours pas trouvé son pull en alpaga. Ce sera surement pour le Bolivie. Pour l’heure, direction le canyon de Colca.
Les Salineras
Ollantaytambo
Moray
Pisac