Les parcs nationaux. Vol 2

Grand Teton

Collé à Yellowstone, ce parc est censé être le Jardin d'Eden avant le Paradis Yellowstone. Nous avons eu la chance d'être accueillis par un orignal sur le bord de la route puis par une femelle élan et son petit au camping mais juste après, c'est la pluie qui nous a tendu les bras et elle semblait contente de nous voir puisqu'elle ne nous a plus quittés pendant deux jours. Vous l'aurez compris, nous n'avons pas insisté d'avantage et avons filé sur Yellowstone.
Pendant tout ce temps, nous avons tout de même eu le temps de faire une balade au bord du Jackson Lake pendant un bon 20 min et un barbecue-parapluie. Le camping semblait tellement déserté qu'un renard roux, d'ordinaire timide, est passé nous faire un coucou, sympa!
Bye bye Grand Teton, sans rancune.

Yellowstone

C'est avec le mauvais temps que nous franchissons l'entrée du parc mais ce n'est pas une surprise car Grand Teton est juste à côté. La mauvaise surprise en revanche ce sont les prévisions météo qui n'annoncent rien de mieux avant 4-5 jours. Tant pis, sortons les K-Way et en avant pour la découverte du parc. Il faudra faire les choses dans l'ordre car si nous avons commencé par des "petits" parcs, le Yellowstone a une superficie équivalente à la Corse. Nous sommes entrés par le sud, les premières visites que nous ferons seront à West Thumb et Old Faithful. 

Grattez la croûte, vous trouverez le magma!

Avant que Yellowstone ne soit un parc naturel national accueillant des milliers de touristes, la zone fût le théâtre d'une activité volcanique extraordinaire. Aujourd'hui, nous en voyons encore beaucoup de traces mais surtout nous ressentons cette activité volcanique intense. Le magma en fusion ne se trouve qu'à 3350m sous nos pieds! Le spectacle se compose donc de milliers de geysers, de sources chaudes, de marmites boueuses et de fumerolles. Le tout dans des effluves soufrés parfois nauséabonds. Toujours est-il que l'on s'imagine parfois volontiers à des temps où l'homme n'existait pas encore.
Revenons donc à Old Faithful. C'est sur ce site que se trouve le geyser du même nom. Il crache toute les 1h30 et son éruption qui dure entre 2 et 5 minutes envoie de l'eau bouillante entre 30 et 55m. Vous l'aurez compris, c'est l'attraction phare, le site ressemble vite à une usine aux heures de pointe. Et il se trouve que l'heure de pointe dépend des horaires des geysers dont le planning est affiché au visitor center. On se croirait au cinéma!! Nous étions quand même très contents de voir un tel phénomène même si nous restons persuadés qu'avec le soleil, le spectacle aurait été bien meilleurs.
Heureusement, le soleil a fini par revenir (quand même!) nous laissant l'occasion de voir ces paysages de désolation sans un autre angle. Mais il faut bien reconnaitre que le mauvais temps intensifie ces paysages fumants. Pour un peu, on se croirait sur un plateau de tournage de fin du monde. Le plus surréaliste que l'on ait pu voir est la source d'eau chaude Grand prismatic de 100m de diamètre. Elle porte bien son nom, présentant sur le pourtour des couleurs extraordinairement variées, comme le jaune, le rouge, le bleu et le vert.

Attention aux ours!!

Malgré les nombreux messages des campings, des visitors center et des indications de randonnées sur la présence des ours et toutes les conduites à tenir en cas de rencontre, nous n'en avons pas vu la queue d'un. Il faut bien avouer que sans pour autant aller le caresser, nous aurions bien aimé en voir un de loin. Beaucoup de personnes nous avaient dit que Yellowstone était l'endroit parfait pour en voir (tout comme les loups d'ailleurs) mais pas cette fois. Nous aurons quand même eu l'occasion de faire de très belles balades en pleine nature. C'est d'ailleurs le première fois que nous avions cette sensation étrange en promenade, celle de ne pas être 100% en sécurité car susceptibles de rencontrer des animaux potentiellement dangereux pour l'Homme. Même si dans l'absolu, les accidents sont très rares, nous avancions en regardant quand plus loin et avec plus d'attention que d'habitude. Inoubliable.

Pas d'ours... Mais des Suisses!

En cherchant une place de camping, nous avons fait une rencontre que nous ne sommes pas prêts d'oublier. En effet, nous avons vu un Rhino. Bon, d'accord, pas un vrai rhinocéros, Rhino c'est le nom du camping-car de nos amis suisses dont nous avions fait la rencontre quelques mois auparavant dans le Jura, l'équipe de la vie devant, les kilomètres derrière. Nous avions prévu de nous revoir au Canada. Nous avons changé d'itinéraire et sans que nous le sachions, eux aussi. Et d'un coup, nous tombons nez à nez dans un camping de Yellowstone. Incroyable. Nous n'aurions pas été plus surpris de voir un ours faire des claquettes. Nous avons donc passés 4 jours ensemble et ce fût l'occasion pour Charlie de fêter son anniversaire avec des copains. Trop fun!!

Crater Lake

Toujours en compagnie de La vie devant... nous entrons dans ce parc qui nous parait tout petit en comparaison de Yellowstone. Ce sera le dernier parc avant l'océan pacifique. Le site majeur de ce parc est bien sûr le cratère. Nous ferons donc une balade sur le bord de celui-ci avec vue imprenable sur les eaux d'un bleu profond. On s'y baignerait presque, sauf qu'elle est glaciale. Par endroit il peut y avoir jusqu'à presque 600m de fond!! Pour la pêche, il faudra aussi repasser, il n'y a presque pas de poissons car rien à manger pour eux.
C'est ici que nous avons dit au revoir à nos amis voyageurs. Nos routes ne devraient pas se croiser tout de suite mais qui sait...