Las Vegas: 24h de démesure!!

Chauffage allumé!

La première rupture avec les parcs fût climatique. A mesure que nous avancions dans le désert, le thermomètre ne cessait de grimper. Il s'est stabilisé à 45° en arrivant en ville vers 18h. Direction le seul camping de la ville et vite une bière fraiche! Pour info, un camping à Vegas, c'est comme un grand parking en goudron avec des lignes blanches pour seules délimitations entre les emplacements. Et pour l'ombre, il faudra attendre la nuit. Les deux seuls avantages sont la proximité avec le centre et la piscine.
Ne perdons pas de temps et filons vite vers le Strip.

Tout en contraste!

Il ne fait pas encore nuit, nous avançons doucement vers le strip mais la magie ne nous a pas encore gagnée. Au contraire, pour l'instant nous avons juste traversé des quartiers sinistrés et croisé des gens ayant vu les étoiles de trop près. Les homeless font belle et bien partie du décor de Vegas.
Ca y est, la nuit est tombée, nos estomacs sont pleins et nous découvrons enfin ce que des millions de gens viennent chercher ici: de la démesure! Il semble que l'on puisse tout faire à Vegas: Boire, jouer, fumer, jouer en fumant, se marier sur un coup de tête et j'en passe. Le tout entouré de palaces tous plus grands et plus climatisés les uns que les autres. L'émerveillement nous gagne mais pas la folie. Nous savons que toutes ces paillettes pèsent des millions de watts et de m3 d'eau journaliers. Rappelons que Vegas est en plein désert.
Nous pensons que c'est à voir au moins une fois dans sa vie, pour s'amuser un peu et voir tout ce qui est fait pour que les gens lâchent leurs dollars. Nous sommes contents d'être venus nous amuser, nous rappeler quelques films mythiques et sommes aussi contents d'être repartis pour un peu de calme et moins d'artifices.