La pampa

Comme c'est agréable de se retrouver depaysés à quelques kilomètres de la capitale. Avant d'entrer en Uruguay, nous souhaitons aller voir la contrée des gauchos, prononcez "gaotchôss" et gare à ne pas confondre avec nos gaucuos bien français. Les gauchos sont une sorte de cow-boy qui sont en charge de s'occuper du betail pour les propriétaires des ces gigantesques haciendas. Ils ne sont pas que des ouvriers mais représentent une classe sociale à part entière, avec sa langue, ses traditions et son code vestimentaire.
Nous arrivons donc à San Antonio de Areco pour quelques jours de repos. L'ambiance gaucho est bien présente mais ne vous ramène pas un siècle en arrière pour autant. Nous assisterons à une demonstration de dressage et de conduite de troupeau. Y'a pas, la communion avec les chevaux est bien là et c'est magnifique. En ville, de nombreuses boutiques proposent l'artisanat argentin de la pampa, ça sent bon le cuir et tout donne envie mais attention, les prix vous rappellent que la Bolivie est bien loin. Le plaisir des yeux est qaund même là.
L'occasion nous a été donnée de participer à un bal gaucho, quelle ambiance!!! Des musiciens, des danseurs et danseuses et quasiement tout le monde en tenue traditionnelle, autant vous dire que nous, avec nos vestes Décathlon et nos chaussures de rando, on clignotait comme des vers luisants. Pas de quoi effrayer un gaucho pour autant!
C'est sur cette note authentique que nous laisserons l'Argentine, un peu déçus de ne pas être restés plus longtemps et surtout de na pas avoir pu descendre plus bas. Cette fois encore nous ne dérogerons pas à notre devisse "moins mais mieux!"
Les Gauchos
La Meuuu!!!
Un tableau coup de coeur
Au boulot!
Une petite "parrilla"?
En mode digestion avec un bon petit mate, santé!