Guanajuato

Notre arrivée

Nous savions à peu près à quoi nous attendre puisque cette ville apparaissait bien sûr dans notre guide. Une ville sur deux niveaux. Au sous-sol un réseau de tunnels par lesquels les bus et les voitures circulent et un niveau juste au-dessus qui se trouve être la ville. Je rajouterais même un troisième niveau représenté par une route circulaire surplombant la ville d'une centaine de mètres appelée Panoramica.

Entre ce qu'on imaginait et ce qu'on a découvert, il y a un monde. Tout d'abord nous nous sommes très vite retrouvés dans un tunnel, puis un autre plus petit et notre crainte de toucher au plafond est apparue. Heureusement ça passe partout mais il est très difficile de se déplacer car il y a beaucoup de véhicules et l'on n'a jamais le temps de se situer car on ne voit pas grand-chose dans les tunnels. Ça paraissait compliqué de visiter avec un CC et même d'y dormir.
Nous avons réalisé que notre chance de nous garer était mince et avons donc sauté sur cette belle place dans un tunnel. Par précaution, nous avons attendu qu'un bus passe pour voir si nous ne gênions pas: ça passe!!
Direction la ville. Ok mais nous ne savons pas du tout où nous sommes. Par chance, le centre historique se trouve en contre-bas, c'est parti pour une escapade dans les ruelles escarpées. Nous prenons le GPS avec nous car nous ne voulons pas nous perdre dans le dédale de rues. Nous emprunterons des rues qui montent, qui descendent qui tournent à droite et à gauche, nous nous laissons guider par la musique et nous voilà arrivés sur une petite place très animée, il y a même un concert. A première vue, cette ville a l'air festive. Il faut dire que nous sommes samedi soir. Nous comprendrons plus tard qu'ici c'est tous les soirs la fête! Incroyable!
Cette première soirée nous a enchantés. La ville est bourrée de charme, vivante, intéressante. Ce n'est que le début mais pour l'heure concentrons-nous à trouver un bivouac pour la nuit. Nous finirons par trouver sur une petite place devant une maison en travaux. Heureusement nous sommes samedi et ils ne travaillent pas le dimanche. 

A la découverte de la ville

En reprenant le guide nous comprenons que la Panoramica, cette route qui tourne autour de la ville depuis les hauteurs sera bien plus adaptée à notre camion. Nous  découvrons la ville de jour et d'en haut: magnifique. Nous ferons halte pour le déjeuner dans un parc supposé être très fréquenté par les mexicains (La presa de la Olla) mais à cette heure (midi) il n'y a presque personne. Nous serons accompagnés par un gentil chien pendant notre pique-nique qui nous a rappelé Twix l'espace d'un instant. La retenue d'eau un peu plus loin nous permettra de faire un tour de barque le temps de la digestion. 

Il est maintenant 14h et le parc est plein. Nous continuons notre balade et decidons à un moment donné de redescendre vers la ville. Un policier nous oblige à passer dans un tunnel et à la sortie du tunnel, c'est droite ou gauche. Au pif, nous prenons à gauche et d'un coup, entendons des coups de klaxon. Un monsieur que je crois entendre parler français nous fait signe de ne pas continuer. En faisant demi-tour nous voyons qu'effectivement la route est très étroite et constatons que le monsieur nous attend un peu plus haut. Nous faisons connaissance avec Gerardo et son papa et très vite il nous offrira une place devant chez lui pour les jours que nous avons à passer ici. Quel miracle!! Comble du luxe, nous pouvons profiter de sa connexion internet. Le coin est très charmant, sécurisé et se trouve à 10 min du centre historique. Les présentations se poursuivront devant une bière dans cette charmante demeure dominant le centre-ville. Gerardo parle très bien français, ce n'est pas l'idéal pour renforcer notre espagnol mais c'est bien agréable.


Le lendemain, nous continuerons notre visite de la ville. Le musée de la momie nous fait de l'oeil mais nous attendrons que le week-end soit terminé car nous sommes passés devant le lundi (jour férié) et la queue devait avoisiner les 2h: space moutain un dimanche quoi! Nous y retournerons le lendemain, il n'y avait plus personne. C'est pas que nous ayons été déçus mais nous nous attendions à des momies Maya ou de je ne sais quel peuple. En fait, il s'agissait de momies contemporaines. Il semble que le climat des environs soit propice à la momification naturelle. Charlie n'en a pas fait de cauchemar mais il n'était pas très fier au début.

Des rencontres fabuleuses

Ça commence par Gerardo qui nous guide et nous offre un bivouac de luxe. Ça se poursuit avec Gerardo qui nous ouvre ses portes et nous présente ses amis français en train d'ouvrir un restaurant dans le centre historique. Et pour finir, cette rencontre avec la famille Roux, en voyage depuis sept ans. Quel plaisir d'avoir partagé autant en si peu de temps! Nous ne doutons pas de les recroiser tôt ou tard. 
Pour les futurs voyageurs à Guanajuato, allez d'urgence à La Vie en Rose. Vous y croiserez Nathalie et Laurent ou Laurine et Baptiste et certainement Philippe le roi des pâtissiers. Le restaurant n'était pas encore ouvert lors de notre passage mais nous avons quand même dégusté des produits bien de chez nous, comme ça fait du bien... Un grand merci! 
Après avoir bien mangé, vous pourrez aller danser au Grill et faire un coucou à Marco. Merci à lui car il a permis à Charlie de rentrer dans une boîte de nuit pour la première fois.

Diaporama Guanojuato