De Flores à Nebaj

Flores, nos premiers pas au Guatemala.

Après avoir passé la frontière entre le Belize et le Guatemala, c'est vers La Isla de Flores sur le lac Peten que nous nous dirigeons. Le bivouac au bord du lac est parfait. Tout est à proximité et la police, qui nous a autorisé le parking vient nous saluer trois fois par jour. Elle passera même un peu de temps avec nous à la pêche. Ici, on prend le temps!

Nous avons eu la surprise de voir une plaque française et comprenons maintenant l'effet que ça fait aux voyageurs français venus en avion. Il s'agissant d'une autre famille en vadrouille allant dans le sens inverse du nôtre. Nous passerons de bons moments avec Laurence, Jérôme et Hugo. Encore une autre occasion d'échanger les histoires et les bons plans. Nous croiserons aussi un couple chilien descendant du Canada avec une voiture qui marche à l'huile de friture (quand ils en trouvent) que nous recroiserons quelques jours pls tard à Lachua. 

La laguna de Lachua

Ça se mérite la Laguna de Lachua, surtout en camping-car quand il a plu une bonne partie de la journée et que 6 Km avant d'arriver la route déjà très mauvaise, perd le peu d'asphalte qui lui reste et devient une piste pour 4x4. Nous arriverons à la nuit tombée pour bivouaquer devant l'entrée de la réserve.

C'est donc de bon matin que nous entrons dans la réserve et marchons 4Km pour arriver à la lagune. Quand on vous dit que ça se mérite!! La marche est sympa, c'est dans une jungle assez épaisse où on peut voir des animaux si on a de la chance (ou si on est matinal). Nous y avons croisé le couple chilien Viktor et Carola qui repartaient. Et après l'effort, le réconfort grâce à une baignade dans une eau cristalline, un poil fraiche mais bien agréable quand même. Petit plus, les poissons étaient au rendez-vous pour une séance de fish-pédicure. Nous avons revu également des français croisés à Flores, décidemment que le monde est petit!!!

La grotte de Lanquin

Située à quelques kilomètres de Semuc Champey, cette grotte est agréable à visiter. Elle est très grande et surtout se visite en totale autonomie. Ça fait très bizarre car en France, ça ne se fait pas, on est toujours accompagné de quelqu'un pour éviter les dégradations. Ici, vous faites comme chez vous. Nous étions absolument seuls. Il y a quelques ampoules encore en marche pour vous éclairer et des marches et des rampes d'un autre temps pour votre sécurité. Est-ce suffisant? Je ne pense pas. Pourtant agile comme un chat, mes fesses ont tâté le sol de cette grotte ultra-glissant. Point de dégât heureusement!
La journée devait se poursuivre à Semuc Champey, que nous convoitions depuis un moment mais malheureusement l'état de la route nous a imposé un demi-tour. En effet, pour y arriver, il refaire 10 km de piste très mauvaise en plus des 10 déjà faits pour aller jusqu'à la grotte. Nous nous contenterons des belles photos de notre guide et nous baignerons dans de magnifiques eaux plus tard.

Nebaj

C'est un village logé entre les montagnes. La route qui y mène est magnifique mais parfois un peu difficile. Il y a un tronçon non goudronné de 35km et à quelques jours près, nous aurions dû faire demi-tour car la montagne s'est effondrée sur la route. D'ailleurs les éboulements doivent être fréquents car des portions de route sont parfois recouvertes de terre. Mais la vue sur la cordillera de Cuchumatanes vaut bien ces quelques efforts.


Nebaj n'est pas très fréquentée des touristes, il faut dire que c'est loin de tout. Mais il serait dommage de passer ce village typique qui est le fief de la communauté Ixil et Quiché. Ce sont deux des 23 communautés indiennes vivant au Guatemala. Chacune ayant sa propre langue bien différente de l'espagnol. L'ambiance est chaleureuse et festive, il faut dire que les fêtes de fin d'année ne sont maintenant qu'à quelques jours. Les pétards sont là pour le rappeler à ceux, un peu comme nous, qui ne s'en apercevraient pas.

Ici, encore un peu plus qu'ailleurs, le marché fourmille, les allées se croisent et vous ne savez pas où donner de la tête. Il faut parfois s'arrêter pour que les yeux voient toutes les images autour d'eux. 

Encore une fois le hasard a bien fait les choses. Ici, les touristes sont très rares et la chance d'entendre parler français encore plus mince. Pourtant en sortant de notre casa rodente, nous avons entendu un "bonjour" venant de la maison devant laquelle nous étions garés. Nous avons fait la connaissance de Miguel, un guatémaltèque ayant fait une partie de sa fac à Paris. Nous avons poursuivi la discussion pendant une randonnée dans la montagne avec ses frères et ses amis. Ce fût un moment fort agréable pendant lequel nous avons appris plein de choses sur l'histoire du Guatemala et sur la communauté Ixil en particulier dont il est originaire.
La balade s'est terminée de l'autre côté de la montagne à Acul dans un décor presque alpin où nous sommes allés acheter du fromage dans une ferme tenue par des anciens colons italiens. Trop fort!

Sur la route

Trajet

A: Melchor de Mencos
B: Isla de Flores
C: Laguna de Lachua
D: Chisec
E: Coban
F: Grotte de Lanquin et Semuc-Champey
G: Nebaj