La région du café

On démarre en douceur.

Avant d’aller s’énerver avec la caféine, petite étape détente aux thermes de San Vicente (décidément on y prend gout, il avait vraiment raison ces romains !). Nouveaux thermes, nouveau décor, nouvelle sensation mais toujours aussi bon. C’est en pleine nature que se cache, on y accède au terme d’une petite heure sur une piste dans les montagnes. Ce centre est bien différent des autres et plus complet dans ses prestations. Il y a une partie hôtel, cabañas et un coin spa et massages. Le gros plus de cet endroit est qu’il y a 7 piscines toutes à des températures différentes et qu’elles sont ouvertes jusqu’à minuit ! Pour être sûr de ne rien louper, nous y sommes restés du matin au soir. Sandra a pu tester de nombreux soin, qu’ils soient aux fruits au miel et à l’avoine ou à la boue bref une vrai confiserie !

Ça sent le café!

Une fois bien ressourcé et reposé, nous reprenons notre route vers Quimbaya, petite ville au beau milieu de culture de café. Nous y visiterons une finca (ferme), un peu petite pour le coup, nous imaginions autre chose mais il est vrai que sur les 300 000 exploitations du pays toutes ne peuvent pas être de taille industrielle. La suite de la visite s’est passée à la maison du café ou tout le processus nous a été expliqué et montré jusqu’ la dégustation.

La zone cafetière est une région vraiment à part nous y découvrons des paysages magnifiques que nous n’avions pas encore vu en Colombie (n’y ailleurs!) C’est très vallonné très vert et très dense. Nous ne pouvons pas rouler vite mais ce n’est pas grave nous en prenons pleins les yeux. Nous croisons des Jeep Willys partout, la plupart transportent des gens (beaucoup) ou du café en gros sacs bien typiques.

En selle!

Nous ferons escale dans la petite ville de Filandia. Notre camping-car a beaucoup de succès en ce moment mais dans ce village c’est surtout nos serrures qui seront à la fête. Heureusement elles ont tenues bons et n’ont rien cédé aux voleurs. Nous sommes quand même bons pour remplacer nos deux serrures.
Vamos a Salento, haut lieu de la région mais un poil touristique pour nous. Nous y croisons pour la 3ème fois Matt et Sarah que nous avions connus à Antigua. Qui dit touristes dis boutiques et beaucoup de choix dans l’artisanat. Depuis le temps qui nous devions le faire, c’est ici que nous avons enfin fait notre balade à cheval. Deux heures à travers villes, montagnes et rio bref encore un super décor pour le baptême de Charlie à cheval.

Il est l’heure de partir et sans le savoir c’est au bon moment que nous quittons la ville. En effet, nous sommes Vendredi Saint et le week end s’annonce surchargé de monde à Salento. Pour entrer dans la ville c’est une file de cinq kilomètres de voiture que nous croisons. Juste avant, nous passerons à côté de la vallée de Cocora où poussent des palmiers à 2500m d'altitude dans un décor vaporeux (le matin).
Heureux du séjour et heureux de partir. Direction d’une autre zone très particulière de la Colombie : le désert de la Tatacoa